Aguazul Papaya    RFC Aurora    Hayabusa FC    SK Dvalinn   Ventmer Kamitoshi FC    United of Saint-Patrick   Spremberg BK
Coupe de Simtopia Quart de finale

On ne peut plus serré

22 janv. 2020 par Gwench

Petite parenthèse dans la course au titre en S-Ligue 1, avec les quarts de finale de la Coupe de Simtopia. Un club du second échelon s'est glissé parmi les 8 quart-de-finalistes. Ces rencontres ont été le théâtre de luttes intenses dont les vainqueurs se sont extirpés à la force du poignet.

 

Commençons par le déplacement du SK Dvalinn à Hayabusa. La rencontre fut plus riche en cartons jaunes (3 à 2) pendant un peu plus d'une heure. Très souvent, les interventions défensives étaient viriles mais correctes. Mais sanctionnées. Puis Bakambu a allumé la lumière. Après un long raid de Benitez, remontant tout le terrain depuis l'entrée de sa propre surface, il trouva sur sa droite un Bakambu idéalement placé, pour une passe de la mort et un but facile. Le seul de la rencontre d'ailleurs, à un quart d'heure du terme de la rencontre. Dvalinn continue son aventure en Coupe.

 

Du côté de Kamitoshi, le Ventmer retrouvait les quarts de finale pour la seconde fois de son histoire, opposé à Saint-Patrick. Là encore, ce fut très compliqué pour le vainqueur du soir. La première période fut très plaisante, avec du jeu de part et d'autre, et un but pour chaque équipe. Le Ventmer a ouvert la marque par Pulgar, avec un but qui rappelle celui de Zidane en finale de Ligue des Champions il y a longtemps : un ballon en cloche, plein axe, repris de volée sous la barre (9e). Mais Saint-Patrick ne s'en est pas laissé compter et a parfaitement négocié une contre-attaque à la 28e minute, avec un Thomas Reece parfaitement placé sur une longue ouverture aérienne dans la profondeur de Aaron King (28e). A partir de là, tout s'est équilibré. Ensuite, le dénouement s'est fait par le biais de... l'arbitre. Albrighton, à la 64e minute, fut secoué dans la surface de réparation par Hammond. L'arbitre siffla pénalty, validé par la VAR. Sergio Leon ne s'est pas fait prier pour marquer et remettre le devant aux commandes du match. Jusqu'à la fin, Kamitoshi trembla car jamais Saint-Patrick ne se relâcha, touchant même le bois à la 82e minute... Le Ventmer atteint pour la première fois les demi-finales.

 

Choc de spécialistes de la Coupe simtopienne, à Aveiro, entre les Aguazul Papaya et le RFC Aurora. Un match, deux visages. Pendant presque toute la première période, les débats furent équilibrés, puis les Aguazul surent accélérer à des moments-clés. Juste avant la pause (45e+2), Giovinco tira un magnifique coup-franc par-dessus le mur. A la reprise, c'est Pocognoli qui a réalisé un gros déboulé sur son aile pour centrer pour la tête d'Ekdal (50e). 2-0, les Aguazul Papaya semblaient filer en demi-finale paisiblement. A Simtopia, nombreux sont les fans de foot à connaître la capacité de rebond du RFC Aurora. Transparents jusque-là, ils ont mis le feu en fin de match, dans le money-time, parvenant à arracher les prolongations grâce à Avramentis (86e) puis Aguirregaray (88e). Deux buts en deux minutes qui ont plongé les Aguazul dans le doute. Les prolongations furent fermées et c'est la séance de tirs au but qui a donné le vainqueur : les Aguazul Papaya, grâce à un Vaclik inspiré qui détourna les tirs d'Aguirrearay, Svensson et Almeida. Heureusement pour Aveiro, car Drulip en avait détourné deux (Boselli et Hahn). Les tenants du titre sont encore en lice pour bisser.

 

Enfin, allons à Spremberg, pour le match de la soirée. Quoique dépouillés de sept joueurs (Chancy, Park Joo-Ho, Vasqo, Alberran, Halderef, Ulloa et Leewarden), le Bluecity Cosmos n'arrivait pas totalement démuni sur la pelouse du Spremberg BK. D'ailleurs, le début du match fut à sens unique... pour Bluecity ! Spremberg n'y était pas du tout, comme s'ils n'étaient jamais sortis du vestiaire. Dani Quintana ouvrit la marque dès la 8e minute, sur un superbe centre de la droite pour la gauche de Savidan, d'une reprise de volée croisée du gauche. Cela jeta un froid dans les travées du Stade du Phénix. Quelques instants plus tard, on entendit presque l'orchestre du Titanic, quand ce même Quintana remonta le ballon pour le passer à Izmailov plein axe. Le buteur russe frappa sans contrôle et fut quelque peu aidé par Garris venu défendre sur lui car ce dernier dévia la frappe, prenant à contre-pied Kalinic (14e). Spremberg était à la rue, mais pas totalement démobilisé. Les locaux resserrèrent les vis en défense et comencèrent à reprendre l'ascendant dans la possession. Mais il fallut attendre quasiment l'heure de jeu pour que le match rebondisse. Sur un corner de Zuber, détourné au point de pénalty par Mercado vers le second poteau, c'est Alan Kardec qui surgit pour reprendre le ballon à bout portant et réduire la marque (56e). Vingt minutes plus tard, ce fut un mauvais dégagement de Delhammeau, plein axe, qui atterit dans les pieds de Del Campo. L'international simtopien, glissa dans la surface, côté gauche, pour Zuber qui reprit dans la course pour une frappe au ras du sol au pied du premier poteau (74e, 2-2). Spremberg était de retour. Mais la déconcentration les acheva quelques instants plus tard. Sur une magnifique remontée de balle en contre-attaque de Savidan, ce dernier offrit un caviar à Izmailov qui n'eut qu'à enrouler sa frappe du gauche pour tromper Kalinic (79e) et offrir la qualification au Cosmos. C'est l'énorme surprise de ces quarts de finale : Bluecity élimine Spremberg !


Tous les articles +