Aguazul Papaya    Kattegat IF    KVZ Hament    RFC Aurora   Spartak Grostov    Spremberg BK   Ventmer Kamitoshi FC
Penalty

FTG#6: Six pour un: La bataille pour le Graal est (re)lancée

20 janv. 2020 par Sir Raton

Enfin ! On relance la série FTG avec un 5ème épisode, le premier de 2020. Depuis le dernier épisode, un mercato a eu lieu et on a eu le temps de voir ses effets immédiats. Certains renaissent, d’autres ne voient pas de différence et les derniers sont déçus. Mais une chose est certaine: ils ne sont (presque) plus que six sur les vingt du départ à continuer à rêver du titre. D’ailleurs, chose intéressante, Grostov n’a plus les avantages des bookmakers de SimBet pour le titre de champion, pour la première fois depuis de long mois.

 

1,45 - KVZ Hament

1,80 - Aguazul Papaya

1,95 - SK Grostov

2,10 - Kamitoshi

2,60 - Kattegat

4,15 - Aurora

 

Grostov, leader en sursis

Ils étaient solides en tête, et pourtant aujourd’hui ils ne sont plus leader que pour 2 points. La faute à deux défaites lors des trois derniers matchs (2-1 contre RFC Aurora, 1-2 contre Heiwashima) où ils craquent par deux fois dans le dernier quart d’heure. Est-ce que l’insouciance des débuts à laissé place à la peur du doute ? C’est fort possible. Ce même genre de match avait fini par une victoire à la 15ème journée contre le Standard (1-0, but à la 90ème) par exemple. Alors c’est maintenant que nous verrons de quel bois est faite cette équipe… Ils doivent gagner, et tout de suite. Sinon ? La 27ème journée pourrait faire mal s’ils ne se reprennent pas, avec la réception du KVZ Hament. Le tournant de leur saison pour un match qui vaudra 6 points…

 

Nouveau duo de favoris pour les bookmakers !

Tout d’abord parlons du plus attendu des membres du duo: Aguazul Papaya. Ils ont tenu le coup ! Mieux ! Ils ont repris des points au leader et ils se placent parfaitement. La pression est sur le Spartak. Et pourtant, avec leur enchainement Grostov - Aurora - Hament - Utopia, dont on parlait dans l’épisode « #4 - 270 minutes en enfer puis l’Agartha » et un peu aussi dans l’épisode « #5 Spécial Mi-Saison: La S-Ligue 1 sans dessus-dessous », tout portait à dire que l’équipe allait s’effondrer, comme toujours. Il n’en a rien été. Il faudra compter sur eux jusqu’au bout.

 

Et comme d’habitude quand Aguazul est prétendant au titre, le titre file chez quelqu’un d’autre. Ce qui fait du KVZ Hament le favori naturel. On parlait de la mort du duo dans l’épisode (oui encore une référence, la rédaction est vraiment visionnaire, la preuve juste après) « #2 - La fin du Big Two » composé de l’Inter Utopia et du KVZ Hament… Mort, il y a eu, avec le bannissement de l’Inter Utopia. Et pour parler du KVZ nous disions: « Il y a deux manières de regarder le début de saison du KVZ. Celle de se dire qu'ils sont en contrôle, sûr de leur force. Avec 5 points de retard sur le leader et un sprint final encore loin d'être lancé, le tout à une sixième place, tous les projecteurs ne sont pas sur le KVZ Hament, qui avance masqué. ». On était à la 11ème journée. Nous sommes à la 22ème, on parle toujours aussi peu du KVZ Hament, on a tressé des lauriers à Aguazul et surtout à Grostov et…? Hament est toujours à 5 points du Spartak Grostov, mais désormais sur le podium. Sans rien dire. Quand on sait que depuis 6 ans, ils gagnent le championnat une année sur deux. Leur dernier titre ? Il aura bientôt 2 ans. Voilà le favori naturel du début de saison qui pointe le bout de nez, encore frais mentalement de toute la pression médiatique de l’île. Le tournant de la saison ? Il interviendra à la 27ème journée… Tiens tiens, comme le SK Grostov… Qu’ils joueront.

 

Trois outsiders, tous inattendus si haut si tard

Si imprévisible, cette S-Ligue 1. Commençons par Kamitoshi, le favoris des bookmaker parmi ce trio. Avec eux, c’est tout ou rien. Après un seul point pris en 6 matchs, qui faisait suite à une victoire contre… Grostov, les voilà (re)lancé. Sur trois victoires, les voilà sixième. L’inconstance fait croire que l’équipe a atteint son plafond de verre. Mais… Pourquoi pas au final ? Ils peuvent s’appuyer sur un buteur en réussite en la personne de Sergio Leon (11 buts, 2 passes) et une équipe qui monte doucement en qualité, mercato après mercato. Alors oui pourquoi pas. Ils partent de loin,  mais ils sont sur une pente ascendante. Le match contre Aguazul à la 24ème nous amènera à un constat: Aguazul, éternel placé éternel frustré, ou Kamitoshi entrera réellement dans la course au titre.

 

Ensuite, nous arrivons avec Kategatt aux Vikings du Nordviken. Ils s’accrochent à la tête du championnat alors qu’ils n’ont gagné que 2x depuis la 11ème journée. Grâce à un début de championnat en fanfare, l’inconstance de ses rivaux et une capacité à accrocher le nul assez impressionnante. Les Berserkers ne s’avouent jamais vaincu. Une défense de fer - un véritable mur de bouclier - et les voilà 5ème. La prochaine journée donnera une idée de s’ils doivent partir à l’abordage ou battre en retraite: un déplacement chez les Iguanes (Aguazul Papaya, oui, encore eux) et même combat que Kamitoshi: le match contre Aguazul à la 23ème nous amènera à un constat: Aguazul éternel placé éternel frustré, ou Kattegat réellement dans la course au titre. Une chose est certaine: Aguazul n’a jamais le droit à l’erreur. Après les 270 minutes en enfer de l’épisode 4, on pourrait sortir un remake plus court avec les 180 minutes en enfer qui arrivent. L’Agartha ? Ils ne l’ont jamais vu. Pas encore. Et peut être jamais donc.

 

Finissons par Aurora, étonnant 4ème de S-Ligue 1. Il ne se sont pas renforcés cet été et presque pas cet hiver, mais leur coach fait des miracles. Parce que des miracles il en faut. Mais si Aurora a la pire cote des six clubs de devant, c’est bien pour ça. On se demandait si Kamitoshi avait atteint son plafond de verre. Par contre on affirme que Aurora a atteint le sien. La défaite contre l’avant dernier Sliasthorp est leur fin d’idylle. Circulez, il n’y a presque plus rien à voir.

 

Bonus: Spremberg, revenu de parmi les morts

 

3,90 - Spremberg (Par SimBet)

 

J’avais glissé un « Ils ne sont « presque » plus que six sur les vingt… » au tout début. C’était pour eux. Après avoir vu le fond, et après avoir été frappé par la malédiction d’Irwell (FTG #3 - La malédiction d’Irwell, entre mythe et réalité) dès la 1ère journée, les voilà remis. Ils ont pris 22 points sur 24 possibles sur les 8 derniers matchs, et le prochain match les oppose au révélateur Heiwashima… Club qu’il pourrait dépasser en cas de victoire. Mais jusqu’ou remontera ce club dont le président se dit « Meilleur gestionnaire de l’île » ? A n’en pas douter, ils se reprend à rêver d’une fin en apothéose dans ce championnat pour recevoir un titre qu’il n’a jamais remporté - ce qui est embêtant pour l’auto-proclamé meilleur gestionnaire de Simtopia. Alors on verra. Ce qui est sûr, c’est que son opération impossible passera par une victoire contre Heiwashima. Ensuite ? 270 minutes en enfer à partir de la 25ème journée où ils vont aller au Standard (qui déçoit cette année mais qui continue à savoir jouer au football), au FC Aurora puis recevoir les Vikings. Attention à l’invasion. Et attention à la forme des joueurs (5 joueurs en pré-retraite parmi les plus utilisés par le coach), chose qui pourrait les stopper au moment le plus important: le sprint final. Une erreur de gestion vous vous dites ? On pense pareil, mais chut, on parle du meilleur gestionnaire de l’île.

 

Et voilà, à très bientôt pour un FTG#7, qui comme toujours analysera sans aucun remord la S-Ligue 1. Et un petit message aux nouveaux: hâte d’écrire sur la S-Ligue 2 et pouvoir distribuer quelques petits tacles gratuit après des analyses profondes de l’ensemble de l’équipe de FTG (Sir Raton).


Tous les articles +